STRATEGEEK

Le blog sur l'actualité du wargame sur table

Nouveauté : World in Flames Collector Edition Deluxe (ADG)

World in Flames Collector Edition Deluxe arrive enfin sur le territoire européen après de longs mois d’attente et une campagne Kickstarter réussie. Alors cette version d’un ancêtre des grands stratégiques vaut elle le coût ? Qu’apporte t-elle de plus que les précédentes éditions ? Faut-il craquer ?

« Il est lourd votre colis monsieur ! » à ces paroles de ma factrice, j’avais compris ce que contenait le carton qu’elle avait du mal à porter. La grosse boîte de cette ultime édition est en effet bien pleine et lourde : des tonnes de pions, des cartes montées, ça pèse ! Pas autant que la boîte de 10kg de Kingdom Death: Monster dont je n’ai pas pu m’empêcher de prendre une photo côte à côte de WiF, ça reste LA référence des campagne Kickstarter…

Bon, si on en revient à WiF et cette promesse d’ultime édition, j’avoue que même si elle supplante la précédente version, on reste un peu sur notre faim…Ok la boîte est plus grosse, ok les cartes en dur sont pas mal du tout, les hexagones de montagne sont enfin regardables, mais ce nouveau design n’est pas exempt de défauts. En effet, une fois ces cartes étalées, on s’aperçoit que certaines sont quand même pas mal chargées graphiquement, la carte d’Amérique notamment, de plus les noms des grandes villes sont bien peu lisibles, je vous invite à regarder les photos…Dommage qu’un travail n’ait pas été fait pour rendre cela plus lisible, surtout que les joueurs de WiF, on ne va pas se le cacher, n’ont plus la vingtaine…

Ceci dit, les cartes en dur c’est un gros plus ! Franchement on a envie de poser les pions dessus. Et quand on parle de pions, avec la promesse de la campagne des pions prêt à jouer, y’a plus qu’à ! …presque… Grosse déception au niveau des pions. Effectivement ils se détachent facilement, mais au niveau fabrication on est revenu au niveau des années 80 ! Pas de pions à dépuncher comme peuvent le faire des éditeurs comme Hexasim, Conflict of Heroes ou Lock ‘n Load, non, des bons vieux pions avec une attache sur la tranche ! Donc les fondus de pions clippés vont devoir s’y remettre et des pions, bin il y-en-a !! Le plus dommage c’est que ce sont les pions que les joueurs vont manipuler.

Quoi de plus dans cette édition ? Les règles. Elles sont en couleurs ! Enorme. Ou pas. Si on compare avec l’édition de Matrix Games, la version informatique du jeu, là encore la différence est flagrante. Dommage pour une édition Collector qu’un effort n’ai pas été fait aussi sur ce livret que les joueurs vont ne cesser de manipuler…

Cela reste une belle édition, un jeu qui a su trouver une communauté et qui sera joué encore de nombreuses années, à n’en pas douter. Bravo quand même à son créateur qui réalise là l’oeuvre d’une vie.

 

 

SGoodOn aime :

  • La grosse boîte.
  • Les cartes en dur.
  • Des heures de jeu en perspective, avec plein d’option

 

SBadOn n’aime pas :

  • Les pions, loin de la promesse de la campagne Kickstarter
  • Des cartes parfois surchargées avec des noms noyés dans les graphismes
  • Finalement peu de nouveauté.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Information

Cette entrée a été publiée le avril 28, 2018 par dans Australian Design Group, Seconde Guerre Mondiale, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :