STRATEGEEK

Le blog sur l'actualité du wargame sur table

C.R. Ukraine ’43 (GMT Games)

IMG_2267S1. ZHUKOV’S ASSAULT est le premier scénario d’Ukraine ’43 et correspond également au début de la campagne. L’objectif pour le joueur russe est d’avoir 8 points de victoire à la fin des 7 tours de jeu. Si a la fin d’un des tours de jeu un des joueurs fait l’écart de 6 points par rapport à l’objectif du tour, alors c’est la victoire immédiate.

Les deux joueurs découvraient le jeu, la partie a donc pris une bonne journée de jeu. Le niveau des règles est de complexité intermédiaire et correspond globalement aux autres règles de Mark Simonitch, auteur du jeu (Ardennes ’44, The Caucasus Campaign, Normandy ’44, France ’40). Certaines règles d’ailleurs sont communes (ZOC bond, défense déterminée, TQ & Armor shifts…).

La séquence de jeu est relativement classique : météo, allocation des unités aériennes (de 0 à 2 supports aérien par camp en fonction du temps), puis tour du joueur russe. Un tour de joueur est composé d’une phase initiale, d’une phase de mouvement, d’une phase de combat, d’une phase de réorganisation puis d’une phase de contrôle du ravitaillement. Ensuite l’autre joueur effectue les mêmes opérations. La vérification des conditions de victoire conclue le tour de jeu.

Pendant la phase initiale, le joueur en cours reçoit ses renforts qu’il dispose sur une source de ravitaillement et des points de remplacements (soit il reconstruit des unités réduites sur la carte, soit il ramène sur carte des unités précédemment éliminées). Le joueur russe qui est le seul a disposer de divisions d’artillerie peut alors en mettre jusqu’à 3 face opérationnelle (que ce soit des divisions standard ou celles de la garde) ou utiliser des marqueurs de ravitaillement de secours pour les unités qui se sont trop avancées sur le front. Les artilleries de la garde opérationnelles sont alors redisposées sur carte (sur une voie de chemin de fer, au plus proche du front).

Vient ensuite la phase de mouvement : mouvement par rail, mouvement tactique (uniquement 2 hexes, hors ZOC et quelque soit le coût du terrain), mouvement normal ou mouvement étendu (+3 MP, hors ZOC). On retrouve ici le système de ZOC bond, cher à l’auteur ainsi qu’un nouveau système plutôt élégant permettant de traverser les rivières majeures. Soit l’unité commence son tour adjacente à la rivière, soit elle peut utiliser une autre unité qui est adjacente à cette rivière afin de traverser. Simple et efficace.

La phase de combat vient ensuite et est relativement classique. On détermine le rapport de force initial, on ajoute les éventuels décalages de colonnes (fortifications, blindés/Tigres allemands, artilleries pour le russe, qualité pour l’allemand, support aérien). La table de combat favorise les retraites sur les plus petits rapports de force 1:1, 2:1 puis progressivement autorise d’éventuel assauts mobiles quand le défenseur est obligé de reculer en profondeur (sorte d’exploitation après combat).

Les phases suivantes sont purement administratives (suppression des marqueurs Disruption/Remplacement, contrôle du ravitaillement et des conditions de victoire à la fin du tour).

Le joueur allemand bien qu’en défense a de sérieuses opportunités de contre attaque, attention donc pour le russe a ne pas trop s’emballer. Ce dernier devra également privilégier les axes ferroviaires pour ses percées sous peine de se mettre lui-même hors ravitaillement et de freiner donc son avance.

Sur notre partie de découverte, victoire du Russe au dernier tour, sur le dernier jet de dé de la partie. L’équilibre semble donc être au rendez-vous et la progression observée correspond relativement au calendrier fixé (des lignes pointillées indiquent l’avance russe à différentes dates et servent de limite pour la zone de set-up pour les autres scénarios).

Au final un jeu qui nous a laissé une très bonne impression avec l’envie indéniable d’y retourner ainsi que de découvrir les autres jeux de Mark Simonitch.

Publicités

4 commentaires sur “C.R. Ukraine ’43 (GMT Games)

  1. Curial
    juin 1, 2015

    Bonjour,

    Question un peu idiote, mais je la pose quand même.
    Comment faites-vous pour avoir des pions découpés aussi « nickel » (bords impeccables, coins arrondis sans excès) ?

  2. Curial
    juin 3, 2015

    Ok. Merci.
    Sinon, compte-rendu qui donne envie d’acheter le jeu.

    • bugdany
      juin 4, 2015

      Le module Vassal devrait être disponible dans 2-3 semaines. Je conseille également Normandy ’44 du même auteur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le mai 12, 2015 par dans GMT Games, Seconde Guerre Mondiale, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :